Mois : janvier 2020

Le HIP-HOP, c’est quoi?

Naissance d’un mouvement

Plus qu’une danse, le hip-hop se veut un mouvement, une attitude, un état d’esprit. « Etre Hip-hop » dans les années 70 à New York, c’est : s’habiller, chanter, danser selon des codes popularisés par le mouvement Zulu Nation, animé par le leader pacifiste, chanteur et musicien Afrika Bambaataa.

L’idée consiste à canaliser la violence urbaine des quartiers du Bronx pour commencer à l’amener vers la compétition artistique. Le mouvement voulait inciter les jeunes à se défier dans la musique et la danse plutôt que dans des combats de rues.

« Peace, Love, Unity and Having Fun » (paix, amour, cohésion et plaisir)

Animé par des rassemblements artistiques regroupant la danse (le break), le chant (le rap), la peinture (le tag et le graff) et la musique (DJ et musiciens), le hip-hop devient alors un véritable phénomène mondial de société. En effet, à la fois radicalement contestataire et festif, porteur de valeurs comme le respect, la tolérance et l’énergie positive, il devient rapidement un langage pour des jeunes du monde entier, marginalisés dans les banlieues de grandes villes.

Les grands noms de la danse HIP-HOP

Aujourd’hui, il existe de nombreuses compagnies (Käfig, B3-Black Blanc Beur, A Corps,…). Parmi les danseurs-chorégraphes les plus créatifs, citons entre autres : Mourad Merzouki, Frank II Louise, Farid Berki, Mohamed Belarbi, Najib Guerfi, … et bien sûr TIDIANE!

Lire plus: découvrir le HIP-HOP

Voir plus: Battle, 2018

(re)faire: atelier HIP-HOP, Aix Studio Ballet

Rencontre avec MAURO BIGONZETTI

-Le saviez-vous ?-

En 2006, votre professeur de danse, Macha Daudel, dansait Omaggio a Bach, sous la direction du grand chorégraphe Mauro Bigonzetti.

Ils s’étaient rencontrés à Toulouse et c’est tout naturellement qu’elle l’a suivi en Italie en 1997, lorsqu’il a pris la direction de Aterballetto, la fondation nationale de danse italienne. Elle y a d’ailleurs croisé une autre de vos professeurs… mais saurez-vous dire laquelle?

Et en 2006, donc, Mauro Bigonzetti a décidé de rendre un hommage personnel à Bach, à l’occasion du 250eme anniversaire de sa mort. Par l’utilisation de la danse, sous une forme pure, essentielle et sans fioritures, le chorégraphe a souhaiter interpréter l’univers musical de Bach, la perfection géométrique et architecturale, l’équilibre entre l’humain et le transcendant exprimé dans son art.

Aujourd’hui, Mauro Bigonzetti crée pour la Scala de Milan et deux de ses chorégraphies (Rossini Cards et Furia Corporis) seront proposées aux candidats 2020 du concours international de Lausanne.

C’est cet univers musical et chorégraphique que Macha propose de vous faire (re)découvrir grâce à un workshop organisé tout spécialement pour les élèves d’Aix Studio Ballet. Echauffement, impro, travail de courts enchainements inspirés par le ballet Omaggio a Bach, venez vous plongez à votre tour dans cet univers unique.

PS: Vous avez deviné? L’autre professeur n’est autre que votre directrice, Charlotte Faillard!

Que votre année soit…DANSE!

Pourquoi la danse devrait-elle être votre bonne résolution 2020 ?

A peine les dernières bouchées de foie-gras englouties, l’ultime coupe de champ’ bue et tous vos contacts et amis couverts de bons vœux… il est temps de passer, comme le veut la tradition, à la sacro-sainte « liste des bonnes résolutions ».

Exercice fastidieux auquel nous nous soumettons tous, année après année, dans l’euphorie du réveillon, tout en sachant  pertinemment qu’à peine le mois de janvier écoulé, nous aurons oublié la plupart d’entre elles. D’ailleurs, seulement 12% des personnes tiendraient leurs résolutions.

Le règle d’or pour qu’elles soient tenables, c’est qu’elles permettent de se fixer des objectifs simples à court, moyen et long terme et qu’elles aient un impact bénéfique « visible » rapidement sur notre vie.

Or la danse réunit toutes ces conditions pour être LA Résolution à prendre cette année, même si vous n’en prenez qu’une !

En effet, c’est une activité qui permet de booster son corps, mais aussi son cerveau.

C’est prouvé,  la danse non seulement rend plus intelligent, mais elle nous rend plus joyeux. Comme le démontre la neurobiologiste Lucy Vincent dans son dernier ouvrage*, la coordination de mouvements complexes au rythme de la musique stimule nos connexions cérébrales, en même temps qu’elle préserve notre santé et renforce notre estime de soi.
Vie stressante, épuisement psychique, troubles de l’humeur, difficultés relationnelles, kilos en trop… : il n’y a guère de problème qui reste insensible à la pratique régulière de la danse !

Plus on commence jeune, plus le corps et le cerveau sont réceptifs aux « informations » transmises par la danse. Mais il n’est jamais trop tard pour s’y mettre car de nouveaux réseaux neuronaux se construisent tout au long de notre vie ! Quel que soit son style, modern jazz, cabaret, classique… l’idéal est de pratiquer régulièrement, ne serait-ce que cinq minutes par jour, entre deux cours.

Pour une vie  plus dense grâce à  la danse, Aix Studio Ballet offre des formules adaptées à tous les âges, tous les goûts et tous les niveaux !

*Lucy Vincent, Faites danser votre cerveau, Editions Odile Jacob, 2018