Please accept [renew_consent]%cookie_types[/renew_consent] cookies to watch this video.
Blog - Aix Studio Ballet | Ecole de Danse

Blog

Hello world!

Un Blog, pour quoi faire?

L’histoire de notre belle Ecole de danse a commencé en 1994 grâce au courage d’une femme inspirante, mais surtout déterminée et passionnée, Sophie Rouch. Pendant 20 ans, elle a réussi à faire cohabiter dans un seul lieu différentes techniques de danse et à partager sa passion du mouvement.

Depuis son arrivée à la barre d’Aix Studio Ballet, Charlotte continue à faire évoluer l’école pour l’inscrire au mieux dans son époque et répondre aux aspirations des élèves, dans le respect de sa philosophie : rendre la danse accessible à tous et à toutes!

Aujourd’hui, un des changements majeurs de l’école est certainement l’intégration de la dimension 2.0

Des réseaux sociaux à l’adoption de e-solutions (pour les réservations en ligne par exemple), nous essayons de mettre tout en place pour vous simplifier la vie et vous offrir une expérience unique.

Alors ce blog, me direz-vous? Et bien c’est là que vous allez pouvoir retrouver jour après jours les info pratiques concernant votre école, les actu de vos professeurs mais aussi nos coups de coeur, des conseils pour prendre soin de vous et des tutos pour pratiquer à la maison…

Alors n’hésitez pas à cliquer sur les actualités de temps en temps et à partager nos posts!

Des cours pour se faire du bien: le stretching

Aix Studio Ballet ce sont des cours de danse classique, jazz, contemporaine, cabaret… mais depuis peu ce sont également des cours « pour se faire du bien ». En effet, pour remédier aux différentes problématiques liées au confinement : le manque d’occasion de bouger, l’impossibilité de se rendre dans votre école préférée et un virus qui laissent (parfois) de vilaines traces… Muriel, Lyse et Marion ont imaginé 4 cours faciles à suivre « à l’intérieur » pour prendre soin de soi « de l’intérieur ».

Pour comprendre leur fonctionnement et mesurer les bienfaits, je suis allée interroger vos professeures préférées !

Marion – cours de stretching – le samedi de 10h à 11h

Marion recommande le stretching pour tout le monde.  D’après elle,  il n’y a pas d’âge pour faire du stretching ! Danseur, non danseur… les cours de stretching sont avant tout un moment pour soi. Le stretching permet d’associer le corps et l’esprit dans un objectif de détente absolu. On y pratique différentes postures, un peu comme au yoga dont elle s’inspire. On se déconnecte doucement de son quotidien, de sa semaine, pour se reconnecter à soi-même. On apprend à écouter son corps, à respirer au rythme de ses mouvements pour bien se détendre jusqu’à ressentir un véritable bien-être.

La pause idéale pour bien commencer le Week-end !

D’ailleurs une de ses élèves nous a confié que d’après elle, « ce genre de cours devrait être obligatoire pour tout le monde »

Pour tout savoir sur Marion🧘‍♀️

Pour s’inscrire au cours de stretching

Et si on se mettait à la barre au sol?

Aujourd’hui nous vous parlons de nos Barres au Sol, afin de mieux comprendre leur fonctionnement et mesurer les bienfaits, je suis allée interroger vos professeures préférées !

Muriel – cours de barre au sol – le Mardi et le Vendredi de 14h30 à 15h30

Lyse – cours de barre au sol classique – le Vendredi 18h30-19h30

La barre au sol, c’est comme la barre… mais au sol ! Les exercices à la barre sont pour les danseurs comme les gammes pour les musiciens. Répétitifs et formatés certes mais… essentiels pour une bonne pratique. Le petit plus que vous proposent Muriel et Lyse c’est d’effectuer ces exercices au sol, comme l’a imaginé un jour Boris Kniaseff, danseurs des Ballets Russes en devant un jour s’échauffer dans un local…. sans barre ! Le but et de chauffer petit à petit tous ses muscles et de détendre les tensions parasites des psoas, du trapèze et toute la chaine musculaire postérieure qui a tendance à se contracter, surtout quand nous passons des heures assis devant nos écrans. Tout se passe au sol, bien sûr. Et l’absence de gravité permet de travailler et de ressentir les exercices différemment. Inutile d’être danseur pour pratiquer la barre au sol et profiter de tous ses bienfaits sur nos muscles profonds, notre souplesse et notre placement. Si vous optez pour la barre avec Muriel attendez-vous à une ambiance plutôt  « contemporaine », alors que Lyse privilégie une esthétique plus « classique », avec ports de bras, vocabulaire et musique emprunté à la danse classique. Mais quoi qu’il en soit, attendez-vous à avoir… des courbatures !

Pour tout savoir sur Muriel ▶️

Pour tout savoir sur Lyse ▶️

Pour s’inscrire à un cours de barre au sol ▶️

Des cours pour se faire du Bien (suite) : le renforcement musculaire

Aix Studio Ballet ce sont des cours de danse classique, jazz, contemporaine, cabaret… mais depuis peu ce sont également des cours « pour se faire du bien ». En effet, pour remédier aux différentes problématiques liées au confinement : le manque d’occasion de bouger, l’impossibilité de se rendre dans votre école préférée et un virus qui laissent (parfois) de vilaines traces… Muriel, Lyse et Marion ont imaginé 4 cours faciles à suivre « à l’intérieur » pour prendre soin de soi « de l’intérieur ».

Pour comprendre leur fonctionnement et mesurer les bienfaits, je suis allée interroger vos professeures préférées !

 

Muriel – Cours de renforcement musculaire – le mercredi de 17h30 à 18h30

Vous n’êtes pas sans ignorer que ce sont les muscles qui maintiennent le squelette en place. Et ces muscles, il faut les faire travailler… tous ! Pour cela, Muriel propose de s’occuper de la musculature profonde, à commencer par la sangle abdominale qui est la base de toute bonne posture. A partir de 15/16 ans, que l’on soit un homme ou une femme, danseur ou non, on devrait tous suivre des cours de renforcement musculaire pour se tenir bien et éviter ainsi les maux de dos et les blessures.  Le travail se fait tout en douceur mais il n’en n’est pas moins intense. Après un échauffement debout, à vous les exercices au sol en musique : gainage, abdo, fessiers… de quoi prendre conscience de votre corps…. Et de tous vos muscles qui le composent !

Et vous ? Vous commencez quand ?

Pour tout savoir sur Muriel >>

Pour s’inscrire au cours de renforcement musculaire >>

Et si la danse était aussi importante que les Maths?

« A l’école, la danse devrait avoir le même statut que les maths, les sciences ou le langage » soutient Sir Ken Robinson, spécialiste de l’éducation « elle pourrait même aider à améliorer les résultats scolaires».

Loin de remettre en cause l’importance des mathématiques, indispensable pour le développement du cerveau humain, Ken estime que la danse devrait faire part égale avec les autres enseignements que ce soit les langues, les sciences, la littérature ou les arts dans le programme éducatif des enfants.

La danse est une manière de traduire physiquement, par le mouvement et le rythme nos relations humaines, nos sentiments et nos idées. Personne n’a « inventé » la danse, à proprement parlé. Elle est au cœur de toutes les cultures, à travers les siècles. C’est le « pouls de l’humanité ». Elle prend des formes multiples, de la plus sacrée à la plus populaire. Elle est inter-ethnique, inter-générationnelle, en constante évolution et trouve une expression dans chaque couche de la population.

Certaines personnes ont compris depuis longtemps que la danse jouait un rôle essentiel dans la vie et de l’éducation. En étudiant la place de la danse dans le monde, les chercheuses Charlotte Svendler Nielsen et Stéphanie Burridge ont mis en évidence le fait que si les écoles accordent une place moindre à la danse, c’est en partie à cause de l’importance prépondérante accordée aux matières académiques traditionnelles associant intelligence et raisonnement verbal/mathématique. Or les travaux des deux chercheuses démontrent qu’une étude approfondie de la danse remettrait en question cette conception de l’intelligence et de la réussite. Elle montrerait le pouvoir de transformation de la danse sur les personnes de tous âges et toutes origines.

La danse permet de remettre de la joie et de la stabilité dans nos existences troublées et d’apaiser les tensions à l’école où règnent souvent violence et harcèlement.

L’apprentissage de la danse a un impact extrêmement positif en terme de relations sociales pour les élèves, quels que soient leur âge ou leur sexe. Danser implique bouger ensemble, en harmonie, de manière synchronisée, en faisant preuve d’empathie, qu’il y ait contact physique ou non. Interrogés, 95% des professeur de danse en milieu scolaire déclarent qu’ils ont vu une nette amélioration dans les capacités des élèves à coopérer et collaborer. Il semblerait que les élèves ayant suivi un cursus « danse à l’école » acceptent plus facilement leurs pairs, et traitent les autres élèves avec plus de respect. Mais ce n’est pas tout, un directeur de primaire note une remarquable amélioration des résultats des élèves en math et en lecture.

 

Alors, vous commencez quand la danse pour augmenter votre moyenne en math ?

 

Visionnez la conférence Ted de Sir Ken Robinson   📺

Sylvie Guillem racontée par Penny

Sylvie Guillem is a French ballet dancer born in 1965, the 23rd of February.

In 1984, Sylvie Guillem was the youngest ballet dancer étoile. At 16 year old, she joined the corps de ballet of the national Opera de Paris.

“You dance and there is an answer” is the quote that states best how she feels when she dances.

She first trained as a gymnast but she didn’t appreciate it. According to her, the beauty of dancing changes the aspect of ballet when she dances for an audience.

Her Mom was a gymnastic teacher and when Sylvie was at a young age, she realized that she had a different ability, flexibility and she worked really hard until the Opera de Paris noticed her.

What inspires me most about her is  that she is particularly  motivated about  ballet and she has the drive to improve the art form which is what I like about her and what inspires me. It makes me work harder to be more developed as a dancer and have a better mindset and it makes me work harder!

 

Retrouve Penny sur la chaine IGTV de Aix Studio Ballet 📺

Si toi aussi tu veux nous raconter ton danseur, ta chorégraphe, tes ballets préférés envoie nous un  📩

Pour une rentrée apaisée

Après des longs mois de fermeture, votre école de danse va enfin rouvrir ses portes !

 

Je ne vous cache pas que nous avons maintes fois songé à mettre la clé sous la porte devant la multiplication des difficultés pratiques, financières, organisationnelles…

Mais le bureau de l’association a jugé qu’on ne pouvait pas mettre fin, comme ça, à plus de 25 ans d’histoire… alors grâce au soutien actif de plusieurs parents, nous avons décidé de nous retrousser les jambières et de frapper à toutes portes pour trouver des solutions, de l’argent et de l’aide ! L’équilibre reste encore très fragile mais si nous y mettons tous du nôtre, nous devrions réussir à surmonter cette épreuve et à continuer à danser et vous faire danser ✨

Aussi, c’est avec une réelle émotion que je vous retrouverai à partir du 7 septembre.

Ici, tous les professeurs vous attendent avec impatience et se réjouissent de vous voir à nouveau danser.

Pour autant, nous avons conscience que cela peut-être un peu stressant pour nos danseurs et leurs parents.

Alors, rassurez-vous, nous avons mis en œuvre toutes les recommandations officielles pour minimiser au maximum les risques de transmission et nous assurer que vous continuiez à pratiquer la danse dans les meilleures conditions possibles. Car la pratique de la danse doit rester un plaisir, un moment privilégié d’harmonie et de sérénité. Aussi nous comptons sur chacun-e de vous pour respecter les consignes avec le sourire !

 

Quelques mantras pour les plus jeunes :

Masque au Studio, j’ai pas l’air idiot !

Pour danser, j’peux m’démasquer !

Je m’ lave les mains et je crains dégun !

On danse mieux quand on est joyeux !

Au Studio, les profs sont des héros !

Alors, je leur souris, je ris et… je les suis !

Même confiné(e)s… il faut danser!

Voilà 10 jours que nous sommes confinés.

10 jours que nous devons réinventer notre vie: la classe à la maison, le télétravail, les repas en famille à préparer deux fois par jours (j’allais dire… pour les plus chanceux d’entre nous)

10 jours que nos repères deviennent de plus en plus flous: on traine le soir pour prolonger encore un peu la journée…. mais du coup on se lève de plus en plus tard (du moins dans mon cas), on passe plus de temps en pyjama qu’en tenue de ville, même la météo nous joue des tours passant de la chaleur estivale à la neige hivernale…

10 jours que cuisiner, pâtisser sont (re)devenus un véritable sacerdoce: que ce soit par nécessité, pour optimiser nos fonds de placards, ou par plaisir, pour vaincre la morosité ambiante.

10 jours que nous mettons notre organisme à rude épreuve: on ne marche plus, on bouge moins, on mange plus, on multiplie les apéros (skype) et on reste plus longtemps devant nos écrans…

Alors au Studio, on s’est dit que nous aussi on avait notre rôle à jouer… Si nous ne sommes pas qualifiées pour aller prêter main forte aux infirmières, ni bâties pour aller sur les chantiers relever les ouvriers du bâtiment, il y a une chose que nous savons faire: danser et vous faire danser!

Or souvenez-vous, danser ce n’est pas simplement bouger… c’est également booster son cerveau!

Voici 5 choses incroyables qui se passent dans votre cerveau quand vous pratiquez la danse régulièrement:

  1. La danse augmente la connectivité neuronale en stimulant plusieurs fonctions du cerveau à la fois: rationnelles, musicales, kinesthésiques et émotionnelles. conclusion:  76% de risque de démence en moins chez les +de 75 ans pratiquant la danse!
  2. La danse rend plus intelligent: en effet, elle exige une prise de décision rapide à des questions telles que: quel pas faire? quand faut-il tourner? à quelle vitesse dois-je me déplacer?
  3. La danse améliore votre mémoire musculaire: les danseurs sont capables d’accomplir des mouvements complexes plus facilement car ils savent visualiser les mouvements et les “marquer”, jusqu’à les répéter presque machinalement.
  4. La danse ralentit le vieillissement et stimule la mémoire: chaque fois que vous apprenez quelque chose de nouveaux, comme de nouveaux pas de danse, vous créez de nouvelles synapses dans votre cerveau. Or plus ces synapses sont complexes… mieux c’est!
  5. La danse aide à prévenir les vertiges: les danseurs, au fils des années,  développent la capacité de supprimer les signaux des organes de l’équilibre dans l’oreille interne Le signal dans le cerveau responsable des étourdissement est réduit au minimum ce qui permet aux danseurs d’être résistants à la sensation de vertige.

Alors n’attendez plus… rejoignez nos cours en ligne pour continuer à pratiquer la danse -en toute sécurité- et faire du bien non seulement à votre corps mais également à votre cerveau!

Pour vous inscrire aux cours en ligne, c’est là: ▶️

DANSER un clip vidéo…

Comme vous l’avez peut-être (re)découvert à l’occasion de la Journée de la Femme, la directrice artistique d’Aix Studio Ballet, Charlotte Faillard, a réalisé l’année dernière un clip vidéo pour le groupe KYO*. Nous avons décidé d’en savoir plus:

I: Bonjour Charlotte, ou devrais-je dire… French Ballerina, comment vous est venue cette idée?

FB: En fait, ce n’est pas moi qui ai eu cette idée, c’est le groupe KYO qui m’a contactée pour participer à un projet artistique à l’occasion de leur 15eme anniversaire.

I: Pouvez-vous nous en dire plus sur ce projet?

FB: Le projet KyoArtClub est une Carte blanche que le groupe a décidé de donner à plusieurs artistes pour qu’ils (ré)interprètent à leur façon un titre, des paroles liés à l’univers de KYO. Quand ils m’ont appelée j’ai été un peu surprise… En dehors de leurs morceaux phares je ne connaissais pas grand chose et puis à force d’écouter leurs chansons je suis tombée sur “le coeur des femmes” et c’est là que j’ai décidé de relever le défi!

I: Donc vous avez commencé par choisir la chanson sur laquelle vous vouliez danser… et ensuite?

FB: Quand vous faites un clip vidéo il ne s’agit pas tant de “danser sur une musique” que de livrer votre propre interprétation dansée de la mélodie, du texte, de l’ambiance musicale…

I: Et… comment fait-on?

FB: D’abord on écoute… dix fois, cent fois la chanson pour s’imprégner des paroles, du rythme. Ensuite on commence à imaginer un personnage, un décor, une histoire… Qui sont ces femmes dont parle KYO? Et comment les raconter à travers des mouvements de danse? Vous savez, être artiste, c’est choisir de mettre en lumière ce qui nous touche ! Et ce qui m’a touché c’est cette image des âmes qui se font et se défont, ces êtres de passion et de larmes, d’orage et de lumière.

I: Mais concrètement, on commence par quoi?

J’ai commencé par imaginer l’histoire de cette femme blessée, douce mais qui reste forte et j’ai décidé de la raconter… à l’envers! Je l’ai scénarisée, comme une petite bande dessinée. Ensuite j’ai penser à la chorégraphie.

Pour le décor, je voulais quelque chose de très minéral, une lumière très crue, pour renforcer le contraste ombre/lumière, mais je voulais également un endroit inattendu, qui prenne le spectateur à contre-temps. Et quand j’ai visité ce stand de tir de Septème les Valons…  j’ai su que c’était là… On ne pouvait pas faire plus (in)approprié pour une ballerine, qu’une ancienne carrière réservée aujourd’hui aux armes!

Mais faire un clip, c’est une aventure qui se vit en équipe… moi,  j’ai choisi @fotomaniak et John Carrière pour les images (photo et vidéo) et Eloïse Ganem  pour le maquillage.

I: Combien de temps le tournage a-t-il duré?

FB: Nous avons tourné pendant toute une journée. En reprenant plan par plan ma petite bande dessinée, mais en commençant pas la fin. Il y avait des caméras fixes et un drône. Fotomaniak, lui, s’occupait des photos et la pauvre Eloïse me suivait partout avec ses palettes de maquillage pour les raccords… et des bouteilles d’eau car il faisait très chaud ce jour là… Nous avons fait de nombreuses prises et… reprises, car il faut penser à tout en gardant en tête le résultat final auquel on veut arriver…

I: Et pour la musique?

FB: Au risque de vous surprendre, on danse sans musique… enfin la musique on l’a dans la tête… et ce n’est qu’au montage, un travail long et délicat, que l’on ajoute la bande son. Il s’agit ensuite de choisir au mieux les plans éloignés, rapprochés, vus du ciel etc… pour “coller” à la musique et donner une sensation d’harmonie et de fluidité sans lasser le spectateur.

Et quand tout est bien calé par rapport à la musique, il suffit d’ajouter le titre et surtout les crédits à la fin pour rendre hommage au travail de chaucn.

I: Merci French Ballerina pour toutes ces explications et à bientôt… dans un autre clip!

Pour (re) voir French Ballerina interpréter “Le Coeur des Femmes” de Kyo, c’est ici ▶️

POURQUOI FAIRE UN STAGE?

Vous suivez déjà un, deux, trois cours de danse par semaine… alors un stage… ça sert à quoi?

Un stage c’est l’occasion :

  • de travailler 5 jours d’affilé (ou plus) et de voir ses progrès d’un jour sur l’autre
  • de rencontrer d’autres professeurs et de se confronter à d’autres méthodes d’enseignement
  • de découvrir un nouvel univers chorégraphique, musical…
  • de partager votre passion pour la danse avec d’autres passionnés comme vous
  • de vous faire PLAISIR!

Aix Studio Ballet organise plusieurs sortes de stage:

  • les stages créatifs, “kom des ✨” qui s’adressent plutôt aux enfants et pre-adolescents et se déroulent pendant les vacances scolaires. Les enfants, le temps d’une semaine, sont plongés dans l’atmosphère d’une vraie compagnie de danse. Ils réfléchissent à une chorégraphie sur un thème donné, travaillent les différents pas, la mettent en scène, et en fin de semaine présentent aux parents le fruit de leur travail… costumés et maquillés, comme des étoiles!

 

  • les stages pré-professionnels, “Summer Dance Residence in Aix” s’adressent eux à un public confirmé qui souhaite se perfectionner, se confronter à d’autres méthodes d’enseignement, voir découvrir des nouvelles techniques. D’une durée de 1 à 2 semaines, ils permettent de travailler “à fond” avec des professeurs de l’école et/ou des enseignants invités. C’est une occasion rare de côtoyer des professionnels de la danse, de partager leurs expériences et d’en apprendre plus sur le monde de la danse. Sans oublier le plaisir de monter et présenter une petite pièce en fin de stage!

Si vous hésitez entre plusieurs formules, plusieurs dates… n’hésitez pas à en parler avec vos professeurs qui sauront vous conseiller le stage le plus adapté à votre âge et votre niveau.

PS: le prochain stage “Kom des ✨” aura lieu du 6-10 juillet 2020, les inscriptions pour le sont ouvertes avec un tarif préférentiel “early-bird” jusqu’au 30 juin.

Le HIP-HOP, c’est quoi?

Naissance d’un mouvement

Plus qu’une danse, le hip-hop se veut un mouvement, une attitude, un état d’esprit. « Etre Hip-hop » dans les années 70 à New York, c’est : s’habiller, chanter, danser selon des codes popularisés par le mouvement Zulu Nation, animé par le leader pacifiste, chanteur et musicien Afrika Bambaataa.

L’idée consiste à canaliser la violence urbaine des quartiers du Bronx pour commencer à l’amener vers la compétition artistique. Le mouvement voulait inciter les jeunes à se défier dans la musique et la danse plutôt que dans des combats de rues.

« Peace, Love, Unity and Having Fun » (paix, amour, cohésion et plaisir)

Animé par des rassemblements artistiques regroupant la danse (le break), le chant (le rap), la peinture (le tag et le graff) et la musique (DJ et musiciens), le hip-hop devient alors un véritable phénomène mondial de société. En effet, à la fois radicalement contestataire et festif, porteur de valeurs comme le respect, la tolérance et l’énergie positive, il devient rapidement un langage pour des jeunes du monde entier, marginalisés dans les banlieues de grandes villes.

Les grands noms de la danse HIP-HOP

Aujourd’hui, il existe de nombreuses compagnies (Käfig, B3-Black Blanc Beur, A Corps,…). Parmi les danseurs-chorégraphes les plus créatifs, citons entre autres : Mourad Merzouki, Frank II Louise, Farid Berki, Mohamed Belarbi, Najib Guerfi, … et bien sûr TIDIANE!

Lire plus: découvrir le HIP-HOP

Voir plus: Battle, 2018

(re)faire: atelier HIP-HOP, Aix Studio Ballet